Bien s’équiper pour la pratique du ski de randonnée

Du plaisir que l’on éprouve à communier avec la nature à l’apprentissage de nouvelles techniques, en passant par la redécouverte sous un tout autre angle de votre station préférée, le ski de randonnée possède de nombreux avantages. C’est un sport de montagne idéal pour les amoureux de la nature ! Nous en parlions brièvement dans notre article sur le ski pour les débutants.

Débuter le ski de randonnée

Le ski de randonnée, c’est quoi ?

Le ski de randonnée consiste à évoluer sur des terrains sauvages et enneigés -le plus souvent en montagne- sans utilisation des remontées mécaniques. Il est constitué de deux étapes alternantes qui requièrent l’usage d’un matériel spécifique : la montée et la descente. Encore appelé ski-alpinisme, ski nordique ou ski de montagne, vous pouvez le pratiquer ce sport de montagne aussi bien en loisir qu’en compétition.

Il est possible de faire du ski de randonnée sur des pentes moyennes ou très fortes. Dans le premier cas, la pratique doit se faire avec un matériel spécifique ou avec des skis de fond. Sur les pentes très fortes, il est conseillé d’opter le plus souvent pour des skis semblables à ceux que l’on utilise pour faire du ski alpin. Enfin, le ski de rando peut comporter une phase de parcours à pied : le skieur randonneur dans ce cas doit porter ses skis sur son épaule, à la main ou dans un sac à dos. Le choix d’un bon équipement de montagne est donc indispensable.

ski de randonnée

Différences avec le ski de fond

Il existe des similitudes entre le ski de randonnée et le ski de fond, mais il s’agit de deux sports bien différents.

La première différence se situe sur la durée. S’il est assez rare que le ski de randonnée dure moins d’une journée, le ski de fond par contre se pratique généralement en une demi-journée.

Une autre différence se trouve dans la difficulté de tracer les parcours en ski de rando. Très souvent les pratiquants doivent réaliser leurs tracés eux-mêmes.

Le ski de fond contrairement au ski nordique, se pratique sur des terrains plats ou présentant parfois un dénivelé très léger. Le ski de randonnée qui se pratique sur de longues distances avec des dénivelés plus importants, nécessite beaucoup de compétences. Le skieur randonneur doit avoir des capacités en matière de secourisme, d’orientation et de survie, ce qui n’est forcément pas le cas pour le skieur de fond.

Enfin, l’autre différence majeure porte sur le matériel utilisé. Le ski de fond se pratique avec des skis légers et fins. Or, en ski de randonnée, il faut privilégier des patins épais et larges. La légèreté est par ailleurs un critère fondamental dans le choix du matériel de ski de rando. Il faudra en effet que le skieur-randonneur puisse facilement porter ses skis dans les phases de montées.

Le ski de randonnée, pour qui ?

Le ski de randonnée est une discipline accessible à tout le monde. En dehors des professionnels, les jeunes et les adultes qui sont passionnés par ce sport de montagne peuvent également le pratiquer. Il suffit d’être en bonne condition physique.

Pour débuter le ski de randonnée avec de bonnes bases, il faut se faire encadrer par un professionnel. Vous pouvez vous initier en intégrant une école du ski en France ou alors en vous rapprochant des bureaux des guides de vos stations de ski.

Ces professionnels ont une excellente connaissance des itinéraires et l’approche pédagogique nécessaire pour vous faire découvrir le ski nordique ou de rando en toute douceur.

Les meilleurs endroits en France pour pratiquer le ski de randonnée

Découvrez ci-dessous notre top 5 des meilleures destinations de ski nordique en France.

La Rosière

Reliée à l’Italie, cette station bénéficie d’un paysage assez exceptionnel dans les Alpes. Mais surtout, elle a de nombreux et magnifiques parcours de randonnée. Vous avez droit à 3 itinéraires gratuits pour 3 niveaux de difficulté technique. La piste du Roc (483 mètres de dénivelé positif)) et le parcours à Serge (448 mètres de D+) sont les deux itinéraires les plus modestes. Ils conviendront plus aux débutants. La piste de l’Hermine par contre est beaucoup plus technique avec un dénivelé positif de 740 mètres. Coût de l’initiation (location du matériel inclus) : 25 euros.

Chamrousse

Chamrousse est une petite station des Alpes située non loin de Grenoble. Très fréquentée par les randonneurs, elle est devenue un lieu de ski incontournable dans la région. Elle vous propose deux parcours balisés : une piste pour débutants avec un dénivelé positif de 510 m et une autre dédiée prioritairement aux skieur-randonneurs avertis. Il faut préciser que l’itinéraire des débutants est accessible 24h/24.

Les Arcs

Cette station accueille plusieurs sites, dont celui d’Arc 1600. C’est un parcours entièrement balisé qui bénéficie d’un cadre boisé exceptionnel et d’une vue imprenable sur le Mont Blanc. Il se présente comme le point de départ parfait pour découvrir le ski de rando en montée avec un dénivelé positif de 440 mètres. La descente se fera ensuite en douceur sur une très belle piste bleue.  Le site d’Arc 1800 fait également partie des incontournables de cette station.

La Plagne

La station de Tarentaise est l’une des plus grandes de France. Elle est constituée de plusieurs secteurs qui proposent au moins 6 parcours balisés et sécurisés. Expert ou débutant, vous y trouverez au moins un itinéraire adapté à votre niveau.

Ici, on retrouve 3 pistes faciles avec un niveau de difficulté progressif et un dénivelé positif de moins de 400 mètres, 2 itinéraires de niveau intermédiaire (avec un D+ entre 485 et 652 mètres) et un autre parcours pour la montée beaucoup plus technique avec 930 mètres de D+. L’accès y est gratuit.

La Clusaz

Située près d’Annecy, la station des Aravis vous propose plusieurs beaux itinéraires. L’offre se décline en deux options. Le programme Free Rando Access composé de 4 sessions pour travailler votre technique et intégrer les outils de sécurité en ski rando. Et le programme After Work pour l’apprentissage nocturne (adapté pour ceux qui n’ont pas le temps en journée).

S’équiper pour le ski de randonnée

Choisir la taille des skis

Lors du choix de l’équipement de montagne, la taille des skis se choisit en fonction de celle du pratiquant, de son niveau et de l’usage qu’il souhaite en faire.

taille skis randonnée

Pour commencer, vous devez savoir que plus ils sont courts, plus vos skis sont maniables. C’est ce type de ski qu’il faut choisir par exemple pour pratiquer le freestyle. Plus les skis sont longs, plus ils offrent une grande stabilité. Un skieur en quête de maniabilité ne choisira pas des skis qui sont plus grands que lui, alors qu’un expert du freeride si. Ekosport propose de nombreux modèles, tout comme Go Sport.

Il est conseillé aux débutants d’opter pour des patins plus courts que leur taille (enlever entre 5 et 10 cm). Au contraire, les skieurs confirmés doivent ajouter entre 5 et 10 cm lors du choix de la taille de leurs skis.

Pour quelle raisons choisir un ski de votre taille ou plus long ?

  • Pour faire du freeride et/ ou du ski tout terrain
  • Pour pratiquer le park
  • Vous adorez la vitesse
  • Votre poids est au-dessus de la normale

Pour quelle raisons choisir un ski plus court ?

  • Vous débutez ou vous êtes au niveau intermédiaire
  • Vous avez un poids en-deçà de la normale
  • Pour faire du ski sur piste
  • Pour skier sur une petite montagne
  • Vous êtes un adepte des virages courts

Le tableau suivant vous donne un aperçu des proportions à respecter lors du choix de la taille de vos skis

Taille du skieurski pisteski piste expertski freestyleski freeride
1m50140140-150145-150150
1m55145150-155145-150155
1m60150155-160155-160160
1m65155160-165160-165165
1m70160165-170165-170170
1m75165170-175170-175175
1m80170175-180175-180180
1m85175180-185180-185185
1m90180185-190185-190190
1m95185190-195190-195195
2m00190195-200195-200200

Choisir ses chaussures de ski de randonnée

Choisir des chaussures de ski de randonnée confortables et pratiques est primordial pour gérer les longues journées de glisse et d’effort en toute quiétude. Voici nos conseils pour vous aider à faire le bon choix pour vos chaussures de montagne !

chaussures ski randonnée

Quel type de skieur vous êtes ?

Le choix de vos chaussures de ski nordique ou de randonnée doit dépendre avant tout, de vos préférences et du type de skieur que vous êtes. Certaines chaussures s’avèreront en effet plus adaptées que d’autres en fonction de votre ratio montée/descente.

Si vous avez l’intention de faire plus de la descente, alors le choix d’un modèle à 4 boucles et beaucoup plus lourd (de 1800 à 1500 g) vous conviendra. Par contre, une chaussure légère de 1500 à 1200 g, équipée de 2 ou 4 boucles fera l’affaire si vous souhaitez faire autant de descentes que de montées. Si votre objectif est de faire plus de montée, vous devez opter pour une chaussure encore plus légère de 1200 à 1000 g.

Le maintien du pied et la légèreté doivent donc être liés directement à vos habitudes. Il faudra tenir compte également de votre morphologie.

Des chaussures adaptées à vos pieds

Pour assurer confort, soutien et maintien aux pieds pendant vos sorties de ski en montagne, vous devez nécessairement connaître votre type de pied. On distingue généralement 3 types de pieds :

  • le pied à voûte plantaire basse
  • le pied à voûte plantaire moyenne
  • et le pied à voûte plantaire haute

Pour connaître le type de pied qui vous correspond, il vous suffira d’effectuer un test dans un magasin de sport et/ ou de vente de matériels de ski.

L’essayage, une étape cruciale

Dès lors que vous avez connaissances de toutes les informations liées à votre type de pied et vos activités, vous devez vous appesantir sur l’essayage de votre chaussure.

Comment essayer ses chaussures de ski de randonnée ?

Mettez vos chaussures de montagne et serrez-les en position minimale. Lorsque vous vous redressez, la chaussure doit assurer un excellent maintien au pied, sans aucune pression particulière. Faites quelques flexions pour vous assurer que le maintien est parfait. Si le confort est optimal et que vous ne ressentez aucune douleur, alors vous avez choisi le bon modèle ! S’il advient cependant que vous n’ayez pas d’autre choix que de les serrer en position maximale, alors cela signifie qu’elles sont trop grandes pour vous.

Bien s’habiller pour le ski de randonnée

Globalement, le skieur-randonneur doit porter des vêtements adaptés aux efforts qu’il devra faire aussi bien pendant la montée que lors de la descente. Le système des 3 couches en raison de son efficacité et du confort qu’il offre est toujours autant conseillé en matière de choix de vêtements chauds, quelle que soit la discipline.

sportsogood

Les sous-vêtements thermiques pour la couche de base

Le rôle de la première couche est primordial car elle doit permettre à la fois de conserver la chaleur et évacuer la transpiration. Pour cela, vous devez privilégier des sous-vêtements en fibres synthétiques plutôt que ceux en coton. Les premiers sèchent en effet plus rapidement et ils absorbent moins l’humidité. Les sous-vêtements thermiques en Laine Mérinos sont souvent idéals en période de grands froids. Cependant, ils n’évacuent pas la transpiration avec la même efficacité.

La deuxième couche thermique ou couche « intermédiaire » : Doudoune en duvet ou Polaire ?

Le rôle de la deuxième couche est d’isoler le froid et donc, de garder le sportif au chaud. Peu importe qu’il s’agisse d’une doudoune légère ou d’une polaire, le plus important est que la deuxième couche vous assure confort et légèreté. Toutefois, le plus souvent on préfèrera une polaire en fibres synthétiques qui a l’avantage d’évacuer la transpiration plus efficacement.

Certains se tournent de plus en plus vers la doudoune en duvet pour son côté léger et pratique. Or l’idée même de cette deuxième couche est de vous garder au chaud à la montée et lors de vos petites pauses.

Coupe-vent et imperméable pour la troisième couche protectrice ou « externe »

La troisième couche doit être coupe-vent et imperméable. C’est cette couche externe ou protectrice qui est directement exposée en effet à la pluie, à la neige et au vent. La majorité des couches protectrices sont renforcées par un tissu « GORETEX » qui vous protège contre l’humidité extérieure tout en évacuant la transpiration lors de l’effort. La marque Rossignol est un incontournable à ce sujet.

Pour résumer : Optez pour la première et la deuxième couche à la montée, pendant que la troisième couche viendra vous isoler davantage du froid et évacuer la transpiration lors de la descente.

Bien choisir son itinéraire

Il vaut mieux commencer sur des itinéraires faciles lorsqu’on est novice. En choisissant un mauvais parcours, vous pourrez compromettre votre sécurité. Il existe de nombreux domaines skiables, avec des pistes balisées qui peuvent être parfaites pour s’initier au ski de randonnée.

Pour les parcours hors-pistes, il vous faudra nécessairement consulter les topoguides et les cotations pour choisir votre itinéraire, mais avoir également une boussole et une carte. Vous pouvez aussi vous équiper d’une montre, comme une Alpina Watch.

Bon à savoir :

1) Un débutant doit grimper environ 250 mètres de D+/h

2) Toujours consulter le Bulletin d’Estimation du Risque d’Avalanche (B.E.R.A) pour vérifier le risque d’avalanche par endroit et les conditions de neige, ainsi que la météo de la zone concernée

3) Choisissez votre itinéraire en fonction du dénivelé, mais aussi de la pente maximale que vous êtes capable de maîtriser tant en montant qu’en descendant. Souvenez-nous par ailleurs que la neige peut modifier la difficulté d’un parcours

4) Votre sécurité avant tout. Si les conditions ne sont pas réunies, reportez tout simplement votre sortie. Et au besoin, faites appel à un guide expérimenté pour vous accompagner lors de vos premières sorties

Retrouvez ici notre sélection d’accessoires de montagne.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      SportSoGood
      Logo
      Register New Account
      Reset Password