La pratique de la planche à voile

La planche à voile fait partie des activités nautiques préférées des français. Pratiquée en compétition ou comme un simple loisir, celle-ci compte de millions d’adeptes dans le monde et en Hexagone. Dans cet article, découvrez comment s’initier au windsurf, ses bienfaits pour votre santé, comment choisir votre planche de surf, ainsi que les meilleurs spots de France pour surfer et réaliser des figures sensationnelles comme l’empannage…

Débuter la planche à voile

planche à voile

Définition

La planche à voile ou Windsurf est une sorte d’embarcation minimaliste équipée d’une voile. C’est également un sport de glisse aquatique et de loisir pratiqué à l’aide de cette embarcation. Historiquement, celle-ci a vu le jour en Pennsylvanie grâce à un certain Newman Darby. La planche créée à l’époque faisait 90 cm de largeur et 3 m de longueur. Elle était donc totalement différente des modèles utilisés de nos jours.

La version améliorée et moderne du « Windsurf » telle qu’on la connait aujourd’hui est l’œuvre de Hoyle Schweitzer et Jim Drake, qui en ont fait une marque déposée dès 1968. C’est à partir de 1974 qu’elle devient populaire en France. Contrairement à la précédente, la nouvelle planche à voile est formée d’un flotteur (planche) et d’un gréement. Trois éléments caractérisent ainsi la planche à voile :

  • L’absence d’écoutes
  • L’absence de gouvernail
  • Et la position debout du Véliplanchiste (nom donné aux pratiquants du windsurf)

En pratique, il vous suffira juste de soulever puis de maintenir en position active, le mât et la voile. De vous orienter ensuite sur l’eau en changeant vos appuis sur le flotteur ou en inclinant le gréement d’avant en arrière.

Voici les éléments qui constituent une planche à voile :

  • La planche ou flotteur
  • La voile
  • Le mât
  • Le pied de mât
  • L’aileron
  • Les footstraps ou emplacements pour les pieds
  • Le wishbone

Apprendre la planche à voile

La première condition à remplir avant de s’initier au windsurfing est de maîtriser la nage. En effet, la planche à voile est un sport nautique et il arrivera que vous tombiez à l’eau assez souvent pendant l’apprentissage. Au-delà de l’enchaînement des longueurs en piscine, il sera tout aussi primordial de savoir nager la tête sous l’eau, face au courant et dans les vagues.

Ainsi, avant d’apprendre à windsurfer assurez-vous que vous êtes à l’aise avec le milieu aquatique en général. Toutefois, il n’est pas nécessaire de débuter forcément dans l’océan. En effet, l’idéal au départ est de débuter dans une zone d’eau peu profonde, où le vent est faible (onshore ou sideshore par exemple) et qui où il n’y a pas sinon très peu de vagues. Pour cela, vous avez le choix entre le bord de mer sans vague ou un plan d’eau.

débuter planche à voile

Les solutions d’apprentissage qui s’offrent à vous :

Vous pouvez vous tourner vers une école spécialisée pour vous initier à la pratique de la planche à voile.

Les cours dispensés dans le cadre d’un centre spécialisé vous permettront notamment d’acquérir les bases de la planche à voile comme par exemple :

  • l’utilisation du windsurf et des accessoires qui vont avec
  • les techniques pour se tenir debout en gardant l’équilibre
  • les techniques pour bien glisser
  • les astuces pour connaître et comprendre le vent, etc.

En général, quelques heures de cours théoriques et pratiques suffiront pour assimiler tous les fondamentaux de ce sport de glisse et commencer ainsi à windsurfer tout seul.

Les bénéfices de la pratique

La pratique du windsurf présente de nombreux bienfaits pour le véliplanchiste. Nous pouvons les regrouper notamment en deux catégories : les bienfaits sur le corps et les bienfaits psychologiques.

Les bénéfices sur le corps

La planche à voile est une activité nautique qui présente de nombreux avantages pour la santé ! Pratiquée régulièrement, celle-ci contribue particulièrement à l’amélioration du système pulmonaire et cardio-vasculaire.

Lorsqu’on commence à pratiquer la planche à voile, on a beaucoup moins d’aisance mais on travaille davantage son corps pour apprendre à soulever la voile et à monter sur le flotteur.

Le windsurf est également un sport complet qui sollicite tout le corps, spécialement pour se maintenir en équilibre et opposer une bonne résistance à la force exercée par le vent dans la voile. Tous vos muscles sont mis à contribution : du tronc en passant par les bras jusqu’aux jambes.

Enfin, faire régulièrement la planche à voile permet de développer et/ ou d’améliorer sa coordination, sa flexibilité, sa souplesse et son équilibre.

Les bénéfices psychologiques

Comme c’est le cas pour tous les sports, la pratique de la planche à voile favorise la sécrétion d’endorphine dans l’organisme. Il s’agit de l’hormone du bonheur qui aide à réduire l’anxiété et le stress.

En outre, le windsurf procure un plaisir intense et une grande impression de liberté. C’est une activité de loisir apaisante qui permet de décompresser et de lâcher prise face aux angoisses et autres préoccupations du quotidien :

  • idéale pour s’évader à l’occasion d’une sortie en mer
  • idéale pour profiter de la nature et des beaux paysages qu’elle offre
  • idéale pour profiter des vagues et de l’air iodé, etc.

Récapitulatif des bénéfices du windsurf pour vous :

  • améliore système cardio-vasculaire et pulmonaire
  • fait travailler tout le corps
  • permet de s’évader dans la nature et en mer
  • réduit l’anxiété et le stress
  • améliore l’équilibre, la coordination et la souplesse

Y-a-t-il des contre-indications à la pratique de la planche à voile ?

Ce sport de glisse nautique n’est assorti d’aucune contre-indication particulière. Cependant, certaines pathologies peuvent provoquer une perte de connaissance et donc éventuellement la noyade si les secours n’interviennent pas rapidement. C’est le cas par exemple des maladies suivantes :

  • épilepsie
  • diabète
  • troubles du rythme cardiaque
  • spasmophilie
  • tétanie, etc.
choisir sa planche à voile

Pratique de la planche à voile

Choisir sa planche à voile

Si vous avez décidé de faire régulièrement la planche à voile, vous gagnerez dès lors à investir dans votre propre matériel de windsurf plutôt que de le louer tout le temps. L’avantage de cette option est que vous pourrez ainsi changer de plan d’eau lorsque vous en éprouverez l’envie. Attention toutefois, car il n’est pas conseillé de pratiquer seul quand on débute.

Revenons au choix de votre planche à voile pour rappeler que cela doit se faire en tenant compte d’un certain nombre de critères clés dont :

Le niveau de pratique

Pour un débutant, une large planche de 150 à 220 L, avec une largeur entre 70 et 100 centimètres fera l’affaire. La longueur ici n’est pas forcément un aspect sur lequel il faut s’attarder, car tous les flotteurs font généralement entre 240 et 280 centimètres de long.

L’avantage d’une planche large est qu’elle offre une plus grande stabilité. De même, elle est beaucoup plus adaptée pour pratiquer en loisir que dans le cadre d’une compétition. Cependant, elle n’est pas recommandée pour une pratique en mer agitée, mais plutôt sur les plans d’eau.

Pour les professionnels, le choix bien évidemment devra se faire en fonction de la discipline que l’on pratique.

La discipline pratiquée

Il existe de nombreuses disciplines qui se pratiquent avec un windsurf. C’est le cas entre autres du freestyle, du slalom, de la vitesse ou de la vague, etc.

  • Freestyle : planche d’une largeur de 50 à 70 cm, avec un volume de 85 à 105 L.
  • Slalom : planche de 55 à 80 cm de large, pour une longueur de 220 à 250 cm et 75 à 125 L en volume.
  • Vitesse : planche longue de 220 à 240 cm, pour une largeur de 48 à 50 cm et un volume entre 60 et 75 L (litres).
  • Vague : planche avec une largeur de 55 à 80 cm, longueur entre 220 et 235 cm et 60 à 100 L en volume.

Le type de planches ou flotteurs

On distingue deux types : les planches gonflables et les planches rigides. Les premières sont pratiques et faciles à transporter car vous pouvez les dégonfler, les plier et les regonfler une fois en zone d’eau. Cependant, elles peuvent s’user rapidement lorsqu’elles sont mal conservées.  Les secondes pour leur part, sont plus robustes et résistantes mais présentent l’inconvénient majeur d’être très encombrantes.

La taille

Celle-ci fait référence au volume du windsurf. Exprimé en litre, ce critère requiert la plus grande attention. En effet, si la planche est sous-dimensionnée, le véliplanchiste aura beaucoup de mal à rester en équilibre. Conséquence, les chutes vont se succéder !

Pour dénicher la bonne taille, vous devez choisir en fonction de votre poids. Plus votre poids sera élevé, autant le volume de votre flotteur devra l’être aussi afin que vous puissiez disposer d’un espace suffisant pour assurer votre stabilité.

Les meilleurs spots en France

Il existe de nombreux spots de surf en France qui sont parfaits tant pour les débutants que pour les pros ! A tous les coups, vous aurez de fortes chances d’en trouver un non loin de votre camping pendant les vacances ou tout près de chez vous. Retrouvez ci-dessous, notre sélection des 5 meilleurs endroits pour surfer en hexagone :

spots planche a voile

Etretat

Situé en Normandie, le spot d’Etretat est particulièrement attractif pour les surfeurs durant l’hiver. C’est un reef break par excellence car il est constitué d’un fond marin rocheux qui permet aux vagues de se former. Surtout, il faudra bien observer la marée pour éviter les mauvaises surprises car, ce spot n’est pas très profond à marée basse. Nous le conseillons plus aux surfeurs expérimentés.

Le Havre

Niché lui aussi en Normandie, ce spot montre tous ses atouts pendant l’hiver. L’activité intense des tempêtes lors de cette saison entraîne une grande houle qui va du nord-ouest jusqu’aux côtes normandes. Attention, les véliplanchistes doivent s’accrocher quand la houle arrive. Loin de ce qu’on s’imagine souvent, Le Havre est un nilo de surf qui procure des sensations inoubliables.

Quiberon

Quiberon se trouve en Bretagne, à juste 2h de Rennes. C’est la zone de surf préférée des windsurfeurs qui habitent dans les terres. C’est une presqu’île constituée de plusieurs plages, chacune ayant sa propre orientation. Cette configuration permet aux surfeurs de choisir librement un spot selon leurs aptitudes. Ce spot offre une vue panoramique sur de merveilleuses lignes de houle interminables depuis les hauteurs de la falaise. Le plaisir est garanti !

Bud-Bud

Ce spot du Pays de la Loire se présente comme le cocon de rêve de tous les surfeurs qui aiment admirer les vagues se dérouler tout en douceur et au ralenti. Celui-ci fonctionne notamment avec un vent offshore en provenance de la terre et une houle de sud/sud-ouest. Le spectacle offert vous laissera sans voix ! Ce spot doit également sa réputation à son championnat de Bud Contest. Organisé tous les ans, celui-ci offrent l’occasion aux plus grands surfeurs de la localité de démontrer tout leur talent et de se challenger entre eux dans une ambiance bon enfant.

Biarritz

Situé en Nouvelle-Aquitaine, Biarritz est l’une des villes françaises où la culture du surf est des plus répandues. Flotteur entre le bras et cheveux salés, le spot de Biarrits vous invite en totale immersion dans les vagues. Le spot de la Côte des Basques est probablement le plus célèbre de la région. Le coucher de soleil permet d’avoir une vue splendide sur l’ensemble du spot, le tout auréolé d’un bon petit verre pétillant accompagné de saucisson après une bonne journée de surf.

figures planche a voile

Faire un empannage 

L’empannage est un enchaînement de plusieurs actions simples et raccordées entre elles. Facile à réaliser, il est généralement conseillé de débuter avec l’empannage avant de s’essayer au virement.

En pratique, un empannage se fait en six ou sept étapes :

Etape 1 : ouvrez bien la voile en vous s’assurant que le wishbone soit parallèle à l’eau, puis inclinez le mât vers l’extérieur de la planche.

Etape 2 : reculez ensuite les deux pieds de façon à couler l’arrière de la planche. Surtout vos mains doivent être suffisamment reculées sur le wishbone pour diriger le mât vers l’extérieur et l’avant du flotteur.

Etape 3 : faites tourner la planche en coulant le gréement et l’arrière sur l’extérieur du virage. Pour cela, placez le pied avant à côté du mât sans pour autant arrêter d’appuyer avec le pied arrière. Le gréement doit être totalement à l’extérieur du flotteur.

Etape 4 : tendez la main avant afin de diriger l’arrière du wishbone sur l’avant du flotteur au fur et à mesure que celui-ci tourne : c’est ce que l’on appelle la fausse panne. Lors de cette action, le véliplanchiste doit être suffisamment reculé sur l’arrière.

Etape 5 : laissez la main arrière du wishbone lorsque vous sentez la voile vous tirer au niveau des bras, puis avancez les deux pieds sur la planche pour les remettre à plat et retrouver l’équilibre.

Etape 6 : utilisez l’ancienne main arrière pour saisir le fourreau du mât et venez rattraper le wishbone de l’autre côté.

Etape 7 : Regardez la planche : celle-ci a tourné au moins à 180° Celsius. Vous avez réalisé un empannage en franchissant notamment le vent arrière.

Bien tourner

Pour bien tourner, suivez ces cinq étapes :

  • Faites pression sur les talons et longez la voile, cela vous rapprochera du vent. Veillez notamment à ce que la main arrière soit bien reculée et inclinez ensuite le gréement vers l’arrière.
  • Tout en continuant d’appuyer sur les talons, étirez la main arrière et servez-vous de la main avant pour arrêter le fourreau du mât. Remontez aussi près que possible du vent.
  • Dès lors que vous êtes « bout au vent » et que vous sentez qu’il n’est plus possible de tirer la voile, utilisez l’autre main pour attraper le fourreau du mât et tournez juste devant son pied (celui du mât). Vous devez faire passer la voile par-dessus l’arrière de la planche en penchant le mât latéralement.
  • Saisissez le wishbone de la main arrière une fois que la voile est passée sur l’autre amure, puis ravauder vos épaules face à cette dernière (la voile). Durant toute la manœuvre, vous devez garder le pied de mât entre vos deux jambes.
  • La jambe avancée, culbuter votre planche en inclinant suffisamment le gréement sur l’avant. Longez la voile au même moment.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      SportSoGood
      Logo
      Register New Account
      Reset Password