Tout savoir pour bien pratiquer le surf

En France, on peut se mettre au surf dès le plus jeune âge, à condition d’être en parfaite santé physique. Pour être un excellent surfeur, il y a cependant de nombreuses règles et rudiments qu’il vous faudra intégrer. On vous en dit plus sur ce sport nautique dans cet article !

Débuter en surf

Les règles de base

règles du surf

Pour surfer en toute sécurité, vous devez connaître et appliquer des règles de priorités au surf :

  • Première règle de base : « Un surfeur par vague »
  • Le surfeur le plus près du pic a la priorité et ce, jusqu’à ce que la vague cesse de déferler
  • Lorsque les vagues de 2 surfeurs se rencontrent et s’abattent au même endroit, ceux-ci doivent tout faire pour éviter le contact. Chacun d’eux devra alors quitter sa vague peu importe qu’il ait la priorité
  • Pour éviter de gêner les autres ou un accident, la remontée doit se faire en contournant le peak, non pas en passant par la zone où la vague déferle
  • L’attente des vagues se fait derrière la line-up et non pas devant
  • Toujours communiquer avec les autres surfeurs pour leur dire par exemple de quel côté on partira
  • Toujours être courtois, ne pas s’accaparer des vagues mais les partager avec les autres
  • Toujours bien tenir sa planche pour ne pas blesser les autres

Goofy ou regular ?

Lorsqu’on débute en surf, l’une des premières choses à faire est de chercher à savoir si on est goofy ou regular. Cela est d’autant plus important, que c’est cette étape qui détermine votre pied avant et comment vous devez adapter les différentes techniques de virage et de glisse.

Connaitre si l’on est goofy ou regular revient simplement à identifier quel pied placer devant en surf ou en snowboard : pied droit ou pied gauche. Cela permettra également de déterminer le sens dans lequel il faudra se positionner sur sa planche. Ces termes s’appliquent à plusieurs sports nautiques.

Un goofy mettra son pied droit devant tandis qu’un regular mettra plutôt son pied gauche devant. Pour savoir dans quel registre vous vous situez, vous pouvez utiliser l’une de 2 techniques suivantes :

La technique de la chaise

Une personne qui met le pied droit en premier en montant sur une chaise, sans se tenir, a de fortes chances d’être goofy. Cela vaut tout aussi pour ceux qui mettent le pied droit devant en montant les escaliers.

La technique du skateboard

Si vous mettez votre pied droit devant en montant sur votre skateboard, alors il est probable que vous soyez goofy.

Attacher son leash

Pour préserver au maximum son board, il est important de bien y attacher le leash. Pour cela, suivez ces différentes étapes :

  • Pour commencer, on ouvre le velcro et on y retire la petite corde se trouvant près du protecteur de rail, car c’est elle qui vous permettra de relier la planche au leash
  • Introduire et fixer ensuite la petite corde sur le plug de leash de votre planche. Vous pouvez le faire en utilisant une clé allen ou tout autre objet pointu. Après avoir introduit la corde, prenez la partie du nœud et mettez-là dans la boucle puis tirez pour serrer la petite corde sur le plug
  • Réglez enfin la longueur de la corde et vérifiez que c’est bel et bien le protecteur de rail qui frotte sur le tail et non celle-ci.

Cet accessoire nautique est indispensable à la pratique du surf.

tout savoir sur le surf

Les termes à connaître

Le surf a son propre jargon que vous devez maîtriser si vous voulez être un surfeur irréprochable. Retrouvez ci-dessous une sélection de 19 expressions que tout bon surfeur doit absolument connaître :

Line up : c’est la zone où le surfeur doit attendre sa vague. Elle est située au large du spot

Beach break : c’est un spot de surf sur du sable propre à la pratique française

Bottom : se dit lorsqu’on vient prendre toute l’énergie et la vitesse de la vague

Glassy : désigne l’eau qui renvoie un reflet de miroir. C’est le cas lorsqu’il n’y a aucune vague en vue et pas de vent

Kick out : moment où le surfeur s’éjecte de la vague

Floater : figure réalisée sur la lèvre de la vague et qui consiste à passer la section d’une vague qui ferme

J-Bay : C’est le Jeffrey’s Bay. Situé en Afrique du Sud, il est célèbre pour ses mythiques vagues

Fish : planche épaisse dotée d’un tail en swallow et adaptée pour les petites vagues

Canard : technique utilisée par les surfeurs pour passer sous la vague et monter jusqu’au pic

Duke Kahanamoku : nom du surfeur et nageur Hawaïen qui a exporté le surf en Amérique

Bikini contest : Défilé de surfeur(se)s en maillot de bain.

Tail : surface arrière d’une planche

Barrel : désigne des tubes

Rocker : mot utilisé pour désigner la forme globale du board (outline, courbe de la planche)

Teahupoo : spot de surf mythique situé en Tahiti et signifiant « le mur des têtes »

Bodhi : personnage emblématique et légendaire de « Point Break »

Mavericks : vague la plus redouble du monde. C’est un sport situé au nord de la Californie

Reef : coraux ou rochers. Pour désigner une vague de récif, on dira « reef break »

Swell : désigne la houle

Bien ramer en surf

Un des secrets pour réussir ses sessions de surf est de bien savoir ramer. Cela est indispensable non seulement pour nager jusqu’au line up, prendre la vague et s’échapper également des flux qu’elle produit (la vague) lors d’une chute.

bien ramer surf

Voici 3 conseils essentiels pour ramer comme il se doit en surf :

Rechercher l’équilibre sur le board

Evitez notamment de compenser avec les bras afin de trouver l’équilibre et la stabilité. Gainez le corps en gardant les jambes bien tendues et les pieds serrés pour éviter de vous fatiguer. Placez-vous au bon endroit sur la planche.

Trouver le mouvement qu’il faut

Le bon mouvement doit nécessairement être long. Bien à plat, la main doit descendre dans l’eau à bonne profondeur pour vous propulser, comme dans un mouvement de traction. C’est pour cette raison que le mouvement doit être soutenu et long surtout.

Garder le rythme

Déterminez pour cela votre vitesse de rame et maintenez-là ensuite pour vous déplacer aux abords du line up. Si vous voulez prendre la vague ou sortir de la zone d’impact, vous devez ramer très rapidement. Par contre, il faudra y aller en douceur et en toute tranquillité pour atteindre le pic. Visualisez votre objectif -le line up- et regardez bien devant vous.

L’équipement du surfeur

Choisir sa combinaison de surf

Pour bien choisir votre équipement nautique et votre combinaison de surf, il y a un certain nombre de caractéristiques et de paramètres que vous devez intégrer lors de votre achat. Certaines marques proposent de nombreux modèles, comme Roxy, Quiksilver ou Rip Curl. Parmi les éléments clés, on peut citer :

L’épaisseur de la combinaison

C’est l’un des premiers critères à regarder. Pour votre combinaison de surf, vous aurez le choix entre différentes épaisseurs, selon la saison et la température de l’eau. Déjà il faut savoir que le minimum en terme d’épaisseur est de 1mm (la moins chaude également), et le maximum 5/4/3 mm (le plus chaud).

Epaisseur de la combinaisonTempérature de l’eau adaptée
5/4/3 mm8 à 12°C
4/3 mm12 à 16°C
3/2 mm16 à 20°C
2/2 mm20 à 22°C
Top/Lycra+22°C

Sa matière

Pour ce qui est de la matière, il y en a 4 types :

  • Le néoprène classique qui est assez polluant
  • Le Naturalprène, une matière écologique, végétal et renouvelable conçue à partir de l’hévéa
  • Le Biöprène Soöruz, écologique également, il est le résultat d’un mixage de cannes à sucre, de poudre de coquilles d’Huîtres, de caoutchouc et d’huile végétale non alimentaire
  • Le néoprene Limestone, une autre matière éco-responsable tirée de la roche calcaire de Niigata au Japon
choisir combinaison surf

Sa qualité

Pour cet aspect, il est conseillé d’opter pour une combinaison technique, confortable, flexible (stretch), non irritable, avec d’excellentes coutures et durable.

Sa taille

Il existe tout un guide des tailles de combinaisons de surf disponible sur internet ou dans votre magasin de sport. En voici un exemple :

Guide des tailles Soôruz

Ses fermetures

Tout comme pour le critère précédent, il existe différents systèmes de fermetures :

  • Le zip free, dernière technologie à voir le jour en la matière, ce système de fermeture se caractérise par l’absence de boutons, de scratch ou de fermeture éclair. Au contraire, il est équipé d’un système élastique qui permet de fermer le col par le côté. Ce qui offre plus de légèreté, de flexibilité et de confort
  • Le front zip, c’est un système confortable qui limite notamment l’infiltration de l’eau. Il est situé à l’avant de votre combinaison entre le bas du cou et le haut de la poitrine
  • Le back zip, ce système est situé à l’arrière, au milieu du dos. Des 3 systèmes, le back zip est le plus abordable et le plus facile à porter.

D’autres critères important, comme le design (couleur, flash), le sav et le budget (du bas de gamme jusqu’au haut de gamme) seront tout aussi à considérer au moment de choisir votre combinaison de surf.

Choisir sa planche de surf

Pour trouver la meilleure planche de surf, il y a de nombreux critères à considérer. Nous allons vous présenter les 4 qui de notre avis sont fondamentaux :

choisir planche de surf

La taille

La taille d’un board s’exprime en pouces et en pieds. Son volume (exprimé en litres) pour sa part se détermine à partir de son épaisseur, sa largeur et sa longueur. La portée de votre planche dépendra principalement de son volume. Plus elle aura de volume, plus elle offrira de stabilité et facilitera la rame et le takeoff. Les planches à gros volume sont de ce fait, très conseillées pour les débutants. Par contre, au fur à mesure que l’on progressera, il faudra choisir un board avec moins de volume pour son agilité et sa capacité à accélérer vos virages. Sportsshoes propose quelques modèles.

La forme

La forme permet de savoir pour quel type de surf et vague votre board est fait. En principe, vous devez choisir la forme de votre planche en fonction de votre niveau et de votre capacité. Globalement, on distingue 3 formes :

  • Les Mini Malibu ont un gros volume et une longueur comprise entre 1,8 et 2,4 mètres. Indulgentes, stables et faciles à ramer, elles peuvent être hybrides (avec un nose bien plus large, plus de volume et peu de rocker) ou fish (courte, grand volume, plus large, avec swallow tail et sans rocker)
  • Les Longboard pour surfer tout en douceur. Leur longueur peut atteindre jusqu’à 2,7 mètres. Elles ont un tail un peu resserré, énormément de volume et un nose rond. Bien que très lourdes, elles sont très faciles à manœuvrer une fois sur la ligne.
  • Les shortboard pour un surf rapide et agressif. Elles ont des rails tranchants, un rocker robuste et un nose pointu. Cela offre plus d’agilité et de puissance lorsque vous surfez.

La tail

Le tail c’est la partie arrière de votre planche. Il revêt plusieurs formes qui influencent le contrôle, l’agilité et la vitesse de cette dernière :

  • La forme ronde vous permet d’avoir plus de polyvalence sur les vagues raides et rapides
  • La forme carrée offre un surf agréable et permet de passer facilement les virages agressifs et serrés
  • La forme swallow pour mieux contrôler les virages serrés et rapides
  • La forme pin pour avoir plus de vitesse et de contrôle sur les grosses vagues
  • La forme pin arrondi pour plus de stabilité et de contrôle sur les longs virages et les virages doux
  • La forme diamond pour gagner en agilité et rapidité dans les vagues
  • La forme squash pour plus de performance (stabilité, équilibre, rapidité, vitesse) sur n’importe quelle vague.

Le niveau

Avoir une bonne planche de surf vous permettra de prendre du plaisir en surfant, mais surtout de progresser beaucoup plus rapidement. C’est pourquoi vous devez absolument la choisir en fonction de votre niveau :

  • Si vous débuter en surf, l’idéal serait de commencer avec une planche qui a un grand volume pour sa stabilité et pour le fait qu’elle facilite la rame et le takeoff
  • Pour un niveau intermédiaire, une planche de surf à volume moyen fera l’affaire pour réaliser les bottoms turns et les tops en toute aisance sur les vagues non cassées et vertes
  • Expert, il vous reviendra tout simplement de choisir le board qui vous convient en fonction du swell et de la taille des vagues. Les Cutbacks, canard, bottom turns et les « top » n’auront plus aucun secret pour vous.

Conseils pratiques pour le surf

Waxer sa planche : pourquoi, comment ?

Pourquoi ?

Lors des sessions, votre planche de surf est constamment au contact de l’eau. Or ce contact, au regard de l’aspect lisse de votre board peut vite causer des glissades et empêcher toute stabilité si vous ne prenez pas le soin de waxer le board.

En ce sens, on waxe une planche pour éviter de glisser dessus pendant qu’on surfe. Pour cela, on utilise un antidérapant ou wax qui varie selon la saison qu’il fait :

  • Wax tropical pour les eaux ayant une température de plus de 22°C, en zone tropicale
  • Wax cool pour les eaux fraîches au printemps et en automne
  • Wax cold pour les eaux froides en hiver
  • Wax warm durant l’été

Comment waxer sa planche de surf ?

On le fait en trois temps :

  1. Commencez par déwaxer et nettoyer le board

Pour plus de durabilité, il faut s’assurer en effet que la planche soit bien propre avant de la waxer. Si celle-ci avait déjà été waxée, vous devez l’exposer quelques minutes au soleil pour faire fondre la wax qui sera dès lors facile à enlever avec un peigne dédié. Prenez ensuite un chiffon propre que vous imbibez de vinaigre blanc ou d’essence pour enlever la graisse sur la planche.

  • Appliquez ensuite la basecoat

Rassurez-vous que la planche soit très propre avant d’y appliquer la basecoat. Pour cela, utilisez un coin du pain pour réaliser un tas de mini cercles sur toute la longueur du board, puis continuez l’application sur la tranche en balayant dans les diagonales, la largeur et la longueur. Variez les mouvements pour que les morceaux de wax ressortent le plus possible. Comme souvent, après quelques minutes vous verrez apparaître de petits points de wax. Appliquer préalablement la basecoat permettra au wax de tenir plus longtemps sur votre planche.

  • L’application de la wax

Pour le faire, procédez juste de la même manière que précédemment. Juste que dans ce cas, vous vous servirez de la tranche du pain pour appliquer en faisant des mouvements dans la largeur et la longueur. L’application doit se faire avec délicatesse et patience pour garantir un résultat impeccable.

sportsogood surf

Quelques spots de surf

En France

La France possède tous les atouts pour être considérée comme une terre de surf. On y retrouve des spots de surf de tout genre (vagues molles pour les novices, vagues puissantes pour les experts). Voici notre top 3 des meilleurs spots de surf en hexagone :

La Gravière

C’est un shore-break très puissant que l’on retrouve à Hossegor. C’est ici qu’est organisé le Quiksilver Pro France tous les ans en septembre.

Guéthary

Situé en Pays Basque, le spot de Guéthary se décline de façon spectaculaire au centre d’une magnifique baie. Le spectacle y est simplement majestueux lors des grandes houles d’hiver. Il se brise sur un reef rocheux qui en fait l’une des grosses vagues de France – même si elle n’a pas la même puissance que celle de La Nord et La Gravière par exemple.

La Torche

Située en Bretagne, la  Torche s’impose comme le sport de surf le plus mythique de la région. Tout au long de sa pointe, vous pouvez profiter d’un courant assez pratique qui facilite la remontée derrière les vagues (line up). Ce spot est très fréquenté en été. Du coup, pour savourer cette magnifique vague bretonne dans toute sa plénitude, privilégiez les sessions hors vacances scolaires.

Dans le monde

En première position, le spot de Waikiki Beach

C’est la meilleure vague d’Hawaï ! Ce spot se déroule sur environ 3 km de sable blanc auréolé d’une large étendue d’eaux transparentes et chaudes.

Le spot de Jeffreys Bay en seconde position

Situé en Afrique du Sud, ce spot est devenu l’un des plus médiatisés au monde après la triste agression de la super star Mick Fanning par un requin blanc en 2015. Au demeurant, le site est désormais très sécurisé et aujourd’hui, le spot de Jeffreys Bay est davantage célèbre pour ses vagues exceptionnelles qui s’étendent sur pratiquement 300 m.

En troisième position, le spot de Malibu

Ce spot est un véritable cocktail paradisiaque ! C’est l’une des plus grandes vagues au monde, formée par un long de banc de plage qui se décline sur une quarantaine de kilomètres environ. Situé à Los Angeles (en Californie), le spot de Malibu est adapté aussi bien pour les surfeurs expérimentés que pour les non-initiés.

Vous aimez les sports nautiques ? Retrouvez ici notre guide complet !

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      SportSoGood
      Logo
      Register New Account
      Reset Password